Avatar
European Court of Human Rights Watch
Lanceur d’alerte X. (X-v-France.com)
Lanceur d’alerte dans l’affaire des escroqueries du groupe McDonald’s. Plus d’informations sur le site X-v-France.com.

Qui suis-je? Présentation:

Le but de ce site est, entre autres, de dresser la liste de toutes les affaires que je soumets à la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

L’une de ces affaires pourrait être hautement médiatisée. Elle implique le groupe McDonald’s que j’accuse d’escroquerie aggravée, en bande organisée. En attendant d’ajouter plus d’informations sur ce site, je vous invite à lire cette assignation en justice visant McDonald’s.

Pour des raisons qu’il faudra éclaircir, McDonald’s et leurs franchisés n’ont, pour le moment, pas encore été inculpés.

Plusieurs évènements bizarres se sont produits. Pour ne donner qu’un exemple, à de multiples reprises, des documents publics ont été altérés, falsifiés. Le résultat de ces faux en écriture publique est que McDonald’s a systématiquemment, comme par miracle, échappé aux poursuites. Vous pouvez visualiser un exemple ici, et un autre exemple là.

Ces documents publics n’ont pu être altérés que par des magistrats ou des greffiers. Ces infractions relèveront très probablement du crime de faux en écriture publique. Je vois difficilement comment les autorités françaises pourraient raisonnablement argumenter qu’il s’agissait systématiquement d’erreurs de leur part. Si cela ne s’était produit qu’une seule fois, à la limite pourquoi pas. Mais au moins trois fois, non! Je ne pense pas qu’il soit raisonnable de se dire qu’il s’agit là que de coïncidences. Trop c’est trop.

Qui plus est, j’ai alerté Nicole Belloubet lorsqu’elle Ministre de la Justice. Dès lors, une enquête aurait dû avoir lieu.

Soit les autorités françaises sont dangereusement incompétentes, soit elles sont corrompues. Peut-être que la réalité est, comme souvent, plus nuancée. Peut-être qu’il y a un petit peu des deux.

Je vais tenter de publier plus d’informations très bientôt.

En attendant, vous pouvez me suivre sur Twitter.

"Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontière. [...]" (Article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme)

Une Cour qui compte? On verra...